Matthieu Photographie bio picture
  • Photographe de Mariage et de Portrait dans toute la France, vous découvrirez à travers ce blog ma passion et mon travail.
    Si vous souhaitez découvrir un thème photo particulier, je vous conseille la visite du "portfolio".
    Pour en savoir plus, sur mon travail, où tout simplement me connaître, vous trouverez votre bonheur dans la rubrique "infos".

    Messages et commentaires sont les bienvenus ! :)

    Bonne visite !

Mon matériel (Part 1/2)

J’ai décidé de vous parler du matériel que j’utilise en reportage, car je reçois de plus en plus de mails de futurs mariés, essentiellement,  qui s’intéressent de près au matériel.

Voilà donc un petit article qui s’adressera à toutes celles et ceux désirant savoir ce qu’il y a dans mon sac de reportage…

Certes, « l’habit ne fait pas le moine », mais quand on s’engage à immortaliser une journée de mariage, graver un moment d’amour, ou bien tout simplement le bonheur d’une famille, on se doit de bien assurer ses arrières !

 1- Le sac

Voici un des accessoires les plus importants du photographe qui pratique le reportage photo. Véritable compagnon, il se doit de transporter de façon sécurisée l’ensemble du matériel (boitiers, objectifs flashs, accessoires…) mais se doit en même temps d’être ergonomique (facilité de rangements, accès du matériel…).

Pour ma part j’ai plusieurs sacs de marque Thinktank (que j’adore pour sa qualité de construction) et Tamrac que j’utilise pour les reportages mariage essentiellement.

Voici donc le sac que j’utilise lors du Jour J.

Il me permet de ranger deux boitiers avec des objectifs, mais aussi de ranger du matériel (flashs, objectifs,…) avec un grande facilité d’accès afin d’être prêt à chaque instant.

Acheté il y a quatre ans pour un peu plus de 200 euros, il est loin d’être à la retraite !

 

2- Les boitiers

 

J’utilise deux boitiers professionnels de marque Nikon: le D800 et le D700.

 

Pourquoi Nikon ?

Choisir une marque d’appareil photo reflex, c’est comme choisir une religion (les amateurs reconnaitront les guerres de croisades au sein des forums photos où s’affrontent les ProCanon et les ProNikon…), mais c’est avant tout choisir un outil de travail.

J’ai choisi cette marque en 2007 lors de l’achat de mon premier reflex: le Nikon D80.

J’avais le choix entre deux boitiers:

– Canon EOS 400D (plus petit dans mes mains, plus « plastique » mais plus avancé niveau technologie)

– Nikon D80 (plus grand, une meilleure prise en main, mais surtout une bien meilleure qualité de fabrication)

J’ai donc privilégié la prise en main et la qualité de fabrication, deux des conditions les plus importantes dans mon cahier des charges de ce que doit être un reflex. L’appareil photo parfait n’existe pas, ils ont tous des avantages et des inconvénients. 😉

Par la suite j’ai eu un Nikon D300, et enfin, les deux boitiers que j’ai actuellement.

Le D700 et D800 sont équipés d’un capteur plein format 24×36 ( en gros, ça veut dire que la surface du capteur est équivalente à celle d’une pellicule photo argentique), ce qui me permet de travailler sans flash dans les endroits peu éclairés, et ainsi ne pas utiliser le flash pour ne pas dénaturer l’éclairage existant.

Ces deux appareils sont extrêmement robustes (châssis en magnésium), ils sont contrôlés chaque année, en fin de saison, afin d’en faire des compagnons de travail parfaits ! 🙂

 

3- Les objectifs

Voici, contrairement à ce que tout le monde pense, la partie du matériel la plus importante, et onéreuse: les optiques.

Je possède à ce jour 3 optiques lumineuses: 2 focales fixes et 1 zoom trans-standard. Dans les prochains mois, 2 nouvelles optiques viendront compléter ce parc.

En attendant, j’utilise:

– une focale fixe Nikon 50mm f/1,4

– une focale fixe Nikon 85 mm f/1,8

– un zoom trans-standard Nikon série Nanocristal 24-70 mm f/2,8

 

 

Ces objectifs, font parti de ce qu’il se fait de mieux en matière d’optique Nikon, et délivrent des images d’une grande définition avec une belle transmission de la lumière.

 

4- Les flashs

Utilisés uniquement en soirée, j’utilise deux flashs Nikon: le SB-800 et le SB-900.

 

Lors des séances « photomaton » durant la soirée d’un mariage, j’utilise un « ray flash » qui vient diffuser la lumière de façon homogène autour de l’objectif pour avoir un éclairage plus créatif et différent.

J’utilise parfois mes flashs de façon déportée à distance: les transmettteurs-récepteurs Cactus V4. C’est une solution économique et largement suffisante pour l’application que j’en fais.

5- Les cartes mémoires

J’utilise plusieurs cartes mémoires professionnelles de marque leader dans les solutions de stockage: Lexar et Sandisk. Renouvelées tous les deux ans, elles font parti des éléments les plus importants lors d’un reportage: de mauvaises cartes peuvent perdre des données…. (conseil qui convient aux pros comme aux amateurs !)

Voilà donc l’essentiel du matériel que j’utilise lors d’un reportage mariage. Si vous souhaitez des renseignements, n’hésitez pas à me contacter ! C’est avec grand plaisir que je vous répondrai.

Très prochainement, je ferai un petit article décrivant mon matériel de post-production: ordinateur, logiciels, stockage, écrans,…

Une fois de plus, je vous remercie de suivre mon travail, et ce depuis maintenant 5 ans. 🙂

Facebook|Twitter|Pinterest|Email

Votre email n'est jamais publié ou partagé. Les champs obligatoires sont marqués *

*

*